Immobilier Écologique à Paris : Nouvelles Normes Énergétiques

Partager sur :
Immobilier Écologique à Paris : Nouvelles Normes Énergétiques

Afin de réduire l’utilisation d’énergies fossiles et de rendre les biens immobiliers moins polluants, de nombreuses normes énergétiques ont été instaurées pour les constructions neuves. Zoom sur les nouvelles normes énergétiques relatives à cet immobilier écologique à Paris.

La norme obligatoire : la RE 2020

Autrefois, on parlait de réglementation thermique (RT), aujourd’hui, on parle de réglementation environnementale (RE). La RE 2020, entrée en vigueur le 1er janvier 2022 est la nouvelle version de la RT 2012. La version actuelle est plus exigeante et impose, à tout bien immobilier neuf, qu’il soit à usage d’habitation ou professionnel :

  • un plafond de 12 kWhEP/m²/an pour la consommation en énergie primaire. 
  • L’utilisation d’énergies renouvelables.
  • La production de plus d’énergie : ceci cadre avec la notion de bâtiment à énergie positive qui dit que le bâtiment doit en produire plus qu’en consommer. 

Les autres labels énergétiques

À part la norme obligatoire, différents labels énergétiques et certifications gravitent dans l’univers de l’immobilier écologique. Bien qu’ils ne soient pas obligatoires, leur respect permet d’augmenter la valeur d’un bien immobilier et d’accroître le confort thermique des occupants. Parmi les plus connus, on peut citer :

  • La certification HQE pour Haute Qualité Environnementale : son objectif est de limiter l’impact environnemental d’une construction neuve ou d’une réhabilitation. Elle donne naissance aux notions d’éco-construction et instaure 14 valeurs qu’un bien doit remplir pour être certifié.  
  • Le label BBC+ pour Bâtiment Basse Consommation : pour obtenir ce label, la consommation énergétique du bâtiment doit être inférieure ou égale à 40 kWh/m²/an. La consommation des équipements du bien est évaluée durant l’expertise. 
  • Les labels HPE pour Haute Performance Énergétique et TPHE pour Très Haute Performance Énergétique : le label HPE est attribué lorsque la consommation d’énergie du bien est d’environ 10 % plus bas que le plafond instauré par la RT 2012 (50 kWh/m²/an). Le label TPHE est accordé lorsque le différentiel atteint les 20 % au moins.